vendredi, juin 03, 2005

De ces expressions que je ne peux plus entendre

Surtout celles des psychologues émoulus des M.A. psychologie, à qui on parle de Proust et qui nous demandent : Qui donc ? Ou encore d'Hubert Aquin, qu'ils confondent avec saint Thomas d'Aquin...

Voici ces expressions :

- Lâcher prise (mourir ?);
- Modèles inconscients;
- Relations parentales;
- Relation amoureuse;
- Être en relation;
- Gérer (ses relations, son travail, sa vie, son stress);
- (Parlant de gestion) : Faire un bilan;
- Régler son passé (avec Visa ou MasterCard?)
- Qualité de la relation;
- (La pire) : relation saine (relation avec du brocoli autour?);
- Workholism;
- Burn-out (dépression, tsé... encore que c'est quoi ça ?)
- Fabuler;
- Libido (lit-bidon?)
- Peser le pour et le contre (un peu binaire...);
- L'intelligence émotionnelle (tssssss);
- Parler au "je", même quand c'est l'autre qui t'a blessé (J'ai senti que tu m'insultais, tsé);
- Faire son ménage émotionnel;
- DÉPENDANT AFFECTIF (celle-là me fait tordre...I am a rock, I am an island...)

And so on...

Au tour des questions déconcertantes qui font petter les mâchoires des psys sur le bureau :

- Les clients des psys sont-ils bien dans leurs difficultés ? Sont-ils en fait que d'éternels enfants?
- Les nourrissez-vous dans leurs difficultés ?
- J'ai peur de la mort, est-ce pour ça que je veux écrire ?
- Je me sens coupable de vivre. Vous comprenez ?
- Mes angoisses sont causées par un surplus de séroponine, pas par des chocs post- traumatiques. Qu'en pensez-vous ?
- Je ne peux travailler dans une tour à bureau, pourquoi je m'y sens comme un animal dans un zoo ?
- Connaissez-vous des unions mythiques ?
- Vous trouvez ça moral de jeter quelqu'un après usage ?
...

Vous connaissez de ces expressions irritantes ? Faites m'en part svp. Je veux pas me sentir seule à "gérer mes rapports" avec les "psy"... Ou connaissez-vous de ces questions qui les sidèrent et qui restent éternellement sans réponse ?

Ou expliquez-moi, je suis dure de comprenure.

6:

At 9:08 a.m., Blogger dr julius rosenburger said...

« relation saine » et « libido »?

moi c'est « ration de laine » et « débit d'eau »...
[à mon âge, dans ma maison de ti-vieux, La Ferme des Tilleuls]

along with... [mais pas dans une ration psy]:

PPP
Le "corporate" privé en général
sexoolisme
dans la mesure où
palier à
ethnie [y dérivés] (comme si seulement les autres étaient ethniques)
axe
terrorisme [y dérivés]
note de passage
consolidation
rationalisation
[tout ce qui finit en -ion dans la bouche d'un fonctionnaire]
compétence
performance
[tout ce qui finit en -ence dans la bouche d'un bureaucrate]

 
At 2:14 p.m., Blogger Caféine said...

Oh ? Il va falloir m'expliquer l'utilisation du brocoli
J'ai comme des idées perverses autour des relations saines.

 
At 5:35 p.m., Blogger Marie-Chantal said...

Vous n'aimez pas "terrorrisme" ? Moi, j'aime bien, comme dans "terrorrisme psychologique", ça va bien avec "école secondaire".

Quand vous dites "axe", pensez-vous au bar sur Saint-Denis ?

Note de passage... j'ai rien à ajouter...

Au vocabulaire de l'éducation je me permets de dégobiller ceci : "réforme", "projet", "compétences transversales", "objectif pédagogique", "gestion de classe", CPF, TGA, TGC puis TVQ (oups ça c'est autre chose).

Consolidation, ça me fait penser à "dette", je déteste aussi.

Rationalisation, c'est pas bon pour votre débit d'eau dans votre maison de ti-vieux.

Je déteste aussi le mot "budget". Je vais même pas louer de char là.

Palier à... ouin. Pire : "pallier à". J'aime pas non plus, ayant été correctrice trop longtemps "au niveau du" collégial et dans la mesure où y avait des contrats (hahaha), quand je tombais "face à" des mots bouche-trou "genre, comme..."

Sexoolisme ? Les sexooliques anonymes ?

Attendez que je compose leur prière...! Faut vivre une baise à la fois !!!

Wo j'arrête là, ça ressemble à une longue conversation...

 
At 5:40 p.m., Blogger Marie-Chantal said...

Le brocoli, c'est un gars qui a une coupe afro, qui mesure 6 pieds et pèse 130 lbs.

Au lieu de "mon chou", allons pour "mon brocoli d'amour".

 
At 12:46 a.m., Blogger Caféine said...

J'ai les circuits niqués, entre les expressions de mon ado et le quebecois
Merci pour la traduction du brocoli

 
At 6:14 a.m., Blogger Marie-Chantal said...

Non, le brocoli c'est une invention de ma part !! Rien de québécois !

 

Publier un commentaire

<< Home