mercredi, juillet 06, 2005

La vie est une longue psychanalyse

Le sens de l'écriture sur Internet, le sens de l'écriture tout court, revient sporadiquement à mon esprit comme une obsession.

Je me commets au "je", comme je le fais depuis l'âge de 11 ans en journal intime. Écrire n'importe comment, n'est-ce pas toujours écrire à la première personne de toute façon.

Certains discours à la première personne ne m'indisposent pas; ce sont ces regards d'autosatisfaction qui me laissent perplexe.

Je cherche la bonne mesure entre se reconnaître et se regarder avec des lunettes roses. La vie est une longue psychanalyse, un parcours dans une forêt ou souvent on se perd. J'oublie souvent ma boussole.

Et puis j'en ai trop sur le coeur pour ne pas être pudique. Devrais-je continuer ainsi à me livrer, dans un lieu public ? Peut-être suis-je poétiquement livrable, mais si je choisis le néo-néo-réalisme, je fais pendre tous ceux qui passent par ici.

J'en suis ici à ma réflexion sur le blogue. Sur le "Cachez ce sein que je ne saurais voir". Par peur d'avoir honte. Le blogue est-il un lieu de psychanalyse...

6:

At 9:57 a.m., Blogger Caféine said...

Chantal regarde ta boite hotmail je n'y ai pas mis la réponse à tes questions, mais....:o)

 
At 2:51 a.m., Anonymous sebastien chabot said...

De jolies questions sont posées ici... si bien que je ne te donne pas de réponse, car je préfère plutôt partir avec tes questions... Salutations bien bas et forcément distinguées.

 
At 5:02 a.m., Blogger Marie-Chantal said...

Merci Sébastien, comme tous les étés je tombe dans mes questions existentielles, c'est l'habitude. Pas de réponses, pas l'ombre d'une réponse ? Pas fini de tourner en rond...

 
At 8:32 a.m., Blogger dr julius rosenburger said...

"tous les étés je tombe":
Trop de vacances.
Vivement les cours d'été...
J.R.

P.S. Où en étais-je dans mon analyse du MOI et du miroir dans la progression post-moderne de l'affirmation identitaire du JE chez le BoomerBabaCool réactionnaire dans le méandre de la foule anaonyme, déjà?...

 
At 4:22 p.m., Blogger Marie-Chantal said...

Oui, c'est vrai que j'ai laissé de côté ce cher "je" identitaire... l'obsession va revenir, ne vous inquiétez pas!

 
At 7:40 p.m., Blogger Marie-Chantal said...

Oui et c'est bien ça la question, monsieur Rosenburger : le blogue est-il un bon endroit pour une psychanalyse ?

Enfin, je cite un passage de "La face cachée de la lune" de Robert Lepage(citation approximative) : "L'homme ne fait pas de science que par narcissisme, il veut aussi se connaître". Bon, genre... Ça m'a fait tripper, ce passage...

 

Publier un commentaire

<< Home