jeudi, février 24, 2005

De l'amitié...

Vivement la relâche ! Pas tellement pour la farniente. En vérité, je m'ennuie de mes amis sur mon île... de ceux qui m'aiment. Et ça sera tellement ressourçant de les visiter durant cette semaine. Ils me manquent désespérément.

Les amis sont ceux qui nous reconnaissent (quand on s'est connus quand on s'est reconnus...) Qui savent dire qui l'on est avec justesse. Qui savent être présents aux moments creux comme aux moments pleins. Qui peuvent dire en une seconde notre plus grande qualité, et en aussi peu de temps, notre pire défaut. C'est inconditionnel, l'amitié, comme l'amour...

Mes amitiés datent de plus de 25 ans. C'était les années de cégep. Presque toutes mes plus grandes amitiés remontent à la fin des années 70. J'en ai perdu quelques-uns de vue depuis ce temps, ils sont partis... le destin fera peut-être en sorte que je les reverrai un jour, qui sait. Pour moi, ma devise, c'est Amis un jour, amis toujours. Je suis pas une guidoune des grands prés à ce chapitre. S'il y a une valeur qui demeure sacrée, c'est bien celle-là. Pourtant, j'ai moi-même été trahie, en amitié et en amour. Mais jamais il ne faut que ces trahisons se transforment en amertume, même si c'est tentant de s'apitoyer là-dessus. Je suis certaine que nous attirons ce que nous méritons (même si parfois, je n'aime pas cette pensée). L'amertume, au fond, ne permet pas de "grandir", de s'épanouir, de s'améliorer, de s'explorer. Et c'est ça l'essentiel. Car en êtres humains que nous sommes, nous avançons. Et faut donner la chance au coureur.

1:

At 3:16 p.m., Blogger julie70 said...

Recois-tu les commentaires, anciennes aussi, n'est-ce pas? J'ai repris la lecture de ton blog dès le début.

Je crois en amitié : les VRAIES amies ne m'ont jamais trahies, les hommes, c'est autre chose...

 

Publier un commentaire

<< Home