mercredi, mars 16, 2005

Encore de la *?()*&&*( !!

Pourquoi l'hiver est si long ! Il naïje encore à matin ! C'est blanc dehors, cette fenêtre est blanche, mes nuits sont presque blanches, je suis blanche comme un drap, j'ai trop de pages blanches dans mon journal, je corrige des examens ou y a des espaces blancs (!); je veux bien remplir des fenêtres blanches pour avoir l'impression que l'hiver va finir, mais ça donne presque envie de ne plus écrire tellement on dirait que ça fait tomber la neige !

Voilà je "poigne" les 46 ans aujourd'hui... C'est comme 45. Mais plus proche de 50. Le cendrier me nargue, le ventre rempli de mégots. La balance de la chambre de bain va prendre le bord, si elle continue de me rire dans la face !

Vais-je encore séduire? Il a foutu le camp le temps du lilas...

Note à Isabelle : n'oublie pas de faire "post your comment", après avoir écrit tes commentaires! Ils me sont très précieux !

Je reviens à notre discussion de l'autre jour, Isabelle; c'est vrai qu'en raison d'une certaine pudeur, on a plus ou moins envie d'écrire dans un site public. Mais c'est aussi ça la quête d'identité, et il faut se l'avouer, les émotions, les sentiments et les expériences sont plus universelles qu'on ne le croit !! Pense à ça, peut-être seras-tu plus inspirée pour ton propre site. Tu ne sais pas quelle sympathie tu vas récolter en te "livrant" ! Et ça fait donc du bien parfois ! C'est beaucoup mieux d'être soi-même... et ne pas avoir peur de montrer qui on est... même si moi-même des fois, je veux bien m'en faire accroire. Je fais tout cependant pour me démasquer.

Erreur à éviter quand on écrit, ici ou ailleurs : se vautrer dans le passé. Regarder le passé pour comprendre le présent, oui. J'ai compris qu'il ne faut pas tourner en rond.

5:

At 12:55 p.m., Blogger Isabelle said...

Tu as peur du blanc?Pourtant, c'est plein de promesses en dessous
Et tu es née dans le blanc!c'est peu dire!
Pour revenir aux miroirs que tu dis
voir dans les regards des autres,
ce sont des miroirs détamés mal axés ou concaves ou convexes qui n'égalent pas les nôtres avec leur
sinsérité leur loyauté leur valorisation pourvu qu'on les regarde bien en face.
Carole Isabelle

 
At 5:06 p.m., Blogger Marie-Chantal said...

C'est parce qu'il y a des promesses en dessous peut-être qu'on a hâte que ça fonde !

Euh... je ne suis pas sûre de comprendre tes propos sur le miroir. Le nôtre ne correspond pas à celui des autres? Bon, y en a tout le temps qui nous renvoient une image négative, ça c'est vrai, d'autres une image positive. Mais il faut tenir compte des 2 si on veut être sincère, non ? On n'a pas juste des qualités. Mais faut faire attention à ceux qui veulent nous faire mal comme à ceux qui jouent aux renards avec nous :)

 
At 5:57 p.m., Blogger Marie-Chantal said...

Ah ben j'attendais une réponse moi là !! Ben prends ton temps chère !

 
At 9:14 a.m., Blogger Isabelle said...

Les regards des autres se rapportent à eux selon leurs propres aspirations tandis que les tiens se rapportent directement à
toi ce qui fait que tu peux t'y voir avec plus de confiance

Je te souhaite une bonne journée

Carole Isabelle

 
At 4:36 p.m., Blogger Marie-Chantal said...

Justement Isabelle. Dans cette optique, c'est une raison de plus pour écrire tes textes sur ton propre site. Alors, pourquoi n'écris-tu pas ? Pourquoi alors cette pudeur si le regard de l'Autre n'est pas si important?

 

Publier un commentaire

<< Home